Recherche photos - Recherche avancée


Image 3 de 163

Coccinelle

#Coccinelle #Coccinellidae #asiatique #coleoptere #insecte #animals #europeenne #monsitephotos #like #beautiful


Les Coccinellidae, en français coccinellidés, sont une famille d'insectes de l'ordre des coléoptères, appelés aussi coccinelles, ou encore familièrement ou régionalement bêtes à bon Dieu ou pernettes[1]. Ce taxon monophylétique[2] regroupe environ 6 000 espèces réparties dans le monde entier[3].

Les coccinelles figurent parmi les insectes utilisés par l'homme : beaucoup d'espèces se nourrissent en effet de pucerons et sont donc utilisées en lutte biologique comme insecticide naturel[4]. Selon la croyance populaire, le nombre de taches de la coccinelle dépend directement de son âge. En réalité son nombre dépend de l'espèce dont il peut être une clé d'identification.

La couleur classique rouge des élytres de ces insectes explique l'étymologie de leur nom qui vient du latin coccinus : « écarlate »[5]. Elle leur sert de moyen naturel de défense.

La famille des Coccinellidae a été établie par Pierre André Latreille, en 1807[6].

Source Wikipedia

Coccinellidae (/ˌkɒksɪˈnɛlɪd/)[3] is a widespread family of small beetles ranging in size from 0.8 to 18 mm (0.03 to 0.71 inches).[4] The family is commonly known as ladybugs in North America, and ladybirds in Britain and other parts of the English-speaking world. Entomologists widely prefer the names ladybird beetles or lady beetles as these insects are not classified as true bugs.[5]

The majority of coccinellid species are generally considered useful insects, because many species prey on herbivorous homopterans such as aphids or scale insects, which are agricultural pests. Many coccinellids lay their eggs directly in aphid and scale insect colonies in order to ensure their larvae have an immediate food source.[6] However, some species do have unwelcome effects; among these, the most prominent are of the subfamily Epilachninae (which includes the Mexican bean beetle), which are herbivorous themselves. Usually, epilachnines are only minor agricultural pests, eating the leaves of grain, potatoes, beans, and various other crops, but their numbers can increase explosively in years when their natural enemies, such as parasitoid wasps that attack their eggs, are few. In such situations, they can do major crop damage. They occur in practically all the major crop-producing regions of temperate and tropical countries.

The name coccinellids is derived from the Latin word coccineus meaning "scarlet".[7] The name "ladybird" originated in Britain where the insects became known as "Our Lady's bird" or the Lady beetle.[8][9] Mary (Our Lady) was often depicted wearing a red cloak in early paintings, and the spots of the seven-spot ladybird (the most common in Europe) were said to symbolise her seven joys and seven sorrows.[8][10] In the United States, the name was adapted to "ladybug". Common names in some other European languages have the same association, for example, the German name Marienkäfer translates to Marybeetle.[11]

Coccinellids are often conspicuously coloured yellow, orange, or red with small black spots on their wing covers, with black legs, heads and antennae. There is, however, great variation in these colour patterns. For example, a minority of species, such as Vibidia duodecimguttata, a twelve-spotted species, have whitish spots on a brown background. Coccinellids are found worldwide, with over 6,000 species described.[12][13]

Source Wikipedia
D'autres informations :
http://www.lanature.fr/insecte/la-coccinelle-8.html

Pourquoi appelle t’on la coccinelle « la bête à bon dieu » ?

Ce surnom familier est tiré d’une légende qui date du Xème siècle.
Condamné à mort pour un meurtre, commis à Paris, un homme, qui damait son innocence, à dû le salut à la présence de ce petit insecte.
En effet, le jour de son exécution publique, le condamné devait avoir la tête tranchée. Mais une coccinelle se posa sur son cou. Le bourreau tenta de l’enlever, mais le coléoptère revint à plusieurs reprises se placer au même endroit.?Le roi Robert 88 (972-1031), y vit alors une intervention divine et décida de gracier l’homme.?Quelques jours plus tard, le vrai meurtrier fut retrouvé. Cette histoire s’est répandue et la coccinelle dès lors considéré comme porte bonheur qu’il ne fallait pas écraser.

Les commentaires pour la photographie Coccinelle


5703 photographies dans 161 catégories.

Les galleries

Animaux(562)
Les animaux sont uniques, ils ne savent pas tricher, ils aiment tout simplement ... respectons les ...
Les photographies hors catégories comme les panoramiques, les feux d'artifices, les compositions ... la photographie c'est aussi de l'art
L'Europe ou Vieux Continent, est un continent ou une partie des supercontinents de l'Eurasie et de l'Afro-Eurasie
La France et ses régions à travers les villes et villages, les forêts et les montagnes, du Nord à la Provence à travers tous les départements
La nature(2533)
La nature nous entoure et elle nous offre toute sa beauté ses petites merveilles parfois rares ... des chênes aux orchidées, du treffle à la rose ... elle ne ment jamais ...
Les églises et les cathédrales, Les abbayes et les chapelles, les ponts et les viaducs ... les grands édifices et leur splendeur
Les orchidées de cultures et orchidées sauvages terrestres en France, fiches PDF pour les espèces identifiées