Recherche photos - Recherche avancée


Image 25 de 110

Ophrys araignée



Description MonSitePhotos pour la photographie Ophrys araignée

Ophrys araignée

Ophrys araignée ou Ophrys aranifera de la famille des Orchidacées (Orchidaceae), cette orchidée terrestre européenne se rencontre sur sols calcaires et secs à frais, toujours en pleine lumière. Son labelle de forme arrondi et de teinte sombre, l’appendice est inséré dans une échancrure et un champ basal plus clair que le reste du labelle. Le périanthe, les sépales et les pétales sont verts, la floraison a lieu d'avril à mai.

##Aranifera #Ophrys #Orchid #fleur

Géographie prise de vue : Nabringhen, Pas de Calais

L'Ophrys araignée (Ophrys sphegodes), est une espèce de plantes herbacées vivaces de la famille des orchidées (Orchidaceae).

L’Ophrys araignée mesure généralement une quinzaine de centimètres mais peut aller jusqu'à 30 cm de haut. Les feuilles sont basales comme pour tout le genre Ophrys[2]. Toutes les Orchidées terrestres possèdent un système d’ancrage au sol assez important sur lequel naissent les tiges aériennes. Le système racinaire est un tubercule[3].

La fleur des Orchidées comporte deux petits pétales latéraux plus étroits à bords ondulés-crénelés de couleur verdâtre à brunâtre ainsi que trois sépales verts : un sépale supérieur qui suit le plan de symétrie de la fleur ainsi que deux sépales latéraux disposés de part et d’autre de ce plan de façon symétrique. Les trois sépales sont regroupés en structure protégeant le gynostème, organe comportant l’androcée c'est-à-dire une seule étamine) et le gynécée soudés. L’étamine possède un rétinacle qui, grâce à sa viscosité et le caudicule (pièce portant les pollinies) qui lui est associé  permet le prélèvement de ces pollinies par le pollinisateur[4].

Ce qui caractérise surtout cette fleur est son labelle brun, de plus de 10 mm, trilobé, d’aspect velouté avec des marques bleutées ou violettes en forme de ‘H’ au centre supérieur du labelle, ce qui le fait ressembler à l’abdomen d’une araignée. On appelle ces marques « miroir » ou « macule ». La macule d’Ophrys aranifera forme un collier péristigmatique qui encadre le champ basal et qui se prolonge autour de la colonne du gynostème. De chaque cñté du champ basal, il y a deux petits nectaires dont l’aspect globuleux et leur coloration leur donnent l’aspect de yeux, c’est pourquoi, on les appelle les pseudo-yeux. A la pointe du labelle, se trouve un petit appendice: le mucron. C’est grâce à la morphologie spécifique du labelle (forme, taches pigmentaires et substances attractives émises) entre autres, que la pollinisation se fait par l’abeille Andrena nigroaenea[2],[4]. Chaque hampe florale peut porter jusqu’à 6 fleurs mais n’en porte généralement que 2, 3 ou 4[2].

Source Wikipedia
Autre informations :
Sur ce cliché la floraison est très avancée en raison de sa prise de vue tardive, mais donne un aperçu de la forme et de la taille de la fleur.

L'indication Wikipédia est en rapport avec l'ancienne classification de cette espèce qui a été connue pendant des années sous le nom d'Ophrys sphegodes. Ophrys aranifera est désormais le nom valide et officiel depuis peu.

http://www.florealpes.com/fiche_ophrysaranifera.php
http://www.orchid-nord.com/orchids_nord/ophrys_sphegodes/ophrys_spheg.htm

Fiche PDF MonSitePhotos :
http://www.monsitephotos.com/photo2925.html

Les commentaires pour la photographie Ophrys araignée

Pas de commentaires pour la photographie Ophrys araignée

5944 photographies dans 164 catégories.

Les galleries

Animaux(582)
Les animaux sont uniques, ils ne savent pas tricher, ils aiment tout simplement ... respectons les ...
Les photographies hors catégories comme les panoramiques, les feux d'artifices, les compositions ... la photographie c'est aussi de l'art
L'Europe ou Vieux Continent, est un continent ou une partie des supercontinents de l'Eurasie et de l'Afro-Eurasie
La France et ses régions à travers les villes et villages, les forêts et les montagnes, du Nord à la Provence à travers tous les départements
La nature(2620)
La nature nous entoure et elle nous offre toute sa beauté ses petites merveilles parfois rares ... des chênes aux orchidées, du treffle à la rose ... elle ne ment jamais ...
Les églises et les cathédrales, Les abbayes et les chapelles, les ponts et les viaducs ... les grands édifices et leur splendeur
Les orchidées de cultures et orchidées sauvages terrestres en France, fiches PDF pour les espèces identifiées