Recherche photos - Recherche avancée


Image 5 de 39

Coyote



Description MonSitePhotos pour l'image Coyote

Coyote

Il a senti notre sandwich. Nous étions sur un banc juste ici un peu à l'arrière. Mais il ne s'est pas approché plus.Année 2010.


Le Coyote (Canis latrans), du nahuatl : coyotl (prononcé : /kwajɔtɬ/ Ecouter) est une espèce de canidés du genre Canis originaire d'Amérique du Nord. Il est plus petit que son parent proche, le loup gris (C. lupus), et légèrement plus petit que le loup de l'Est (C. lycaon) et le loup rouge (C. rufus), qui lui sont étroitement apparentés. Il occupe pratiquement la même niche écologique que le chacal doré (C. aureus) en Eurasie, ce qui lui vaut d'être parfois appelé chacal américain par les zoologistes, mais il est plus gros et davantage prédateur.

Le coyote est inscrit comme espèce de préoccupation mineure par l'Union internationale pour la conservation de la nature en raison de sa répartition étendue et de son abondance dans toute l'Amérique du Nord et plus au sud, au Mexique et en Amérique centrale. L'espèce est polyvalente, capable de s'adapter et de se développer dans des environnements modifiés par les humains. Son aire de répartition est en expansion, avec l'arrivée des coyotes dans les zones urbaines de l'Est des Etats-Unis et du Canada, et l'espèce a été observée pour la première fois en 2013 dans l'Est du Panama, de l'autre cñté du canal.

D'après l'édition 2005 de l'encyclopédie Mammal Species of the World, dix-neuf sous-espèces de coyotes sont reconnues. Le mâle pèse de 8 à 20 kg et la femelle de 7 à 18 kg. La couleur de leur fourrure est principalement gris clair et rousse ou fauve, entrecoupée de noir et blanc, bien qu'elle varie quelque peu selon la géographie. Le coyote a une organisation sociale très flexible, vivant soit dans une unité familiale, soit dans des groupes d'individus non apparentés. Il a un régime alimentaire varié principalement composé de viande animale, notamment de cervidés, de lapins, de lièvres, de rongeurs, d'oiseaux, de reptiles, d'amphibiens, de poissons et d'invertébrés, bien qu'il puisse aussi manger des fruits et des légumes à l'occasion. Sa vocalisation caractéristique est un hurlement poussé par les individus solitaires. Les humains sont la plus grande menace du coyote, suivi des cougars et des loups gris. Malgré cela, les coyotes s'accouplent parfois avec des loups gris, de l'Est ou rouges, produisant des hybrides appelés « coyloups ». Dans le Nord-Est des Etats-Unis et l'Est du Canada, le coyote de l'Est (une sous-espèce plus grande, quoique toujours plus petite que le loup) est le résultat de plusieurs croisements historiques et récents avec différents types de loups. Des études génétiques montrent que la plupart des loups nord-américains contiennent un certain pourcentage d'ADN de coyote.

Le coyote est un personnage proéminent du folklore amérindien, principalement dans le Sud-Ouest des Etats-Unis et au Mexique, habituellement représenté comme un fripon qui prend alternativement la forme d'un vrai coyote ou d'un homme. Comme d'autres figures farceuses, le coyote utilise la tromperie et l'humour pour se rebeller contre les conventions sociales. L'animal était particulièrement respecté dans la cosmologie mésoaméricaine comme symbole de la puissance militaire. Après la colonisation européenne des Amériques, il a été blâmé dans la culture anglo-américaine comme un animal lâche et indigne de confiance. Contrairement aux loups (gris, de l'Est ou rouges) qui ont vu leur image publique s'améliorer, les jugements ou connotations occidentales vis-à-vis du coyote restent largement négatives. Il est ainsi un personnage moqué dans le dessin animé Bip Bip et Coyote.

La plus ancienne référence écrite pour l'espèce vient du Plantas y Animales de la Nueva España (1651) du naturaliste Francisco Hernández, où il est décrit comme un « renard espagnol » ou un « chacal ». La première utilisation publiée du mot « coyote » (qui est un emprunt espagnol de son nom nahuatl coyotl) vient de l'Historia de México (1780) de l'historien Francisco Javier Clavijero[1]. Il a été utilisé pour la première fois en anglais dans le Six months'residence and travels in Mexico (1824) de William Bullock, où il est diversement transcrit en cayjotte et cocyotie. L'orthographe du mot a été normalisée en « coyote » dans les années 1880[2],[3]. Parmi les noms anglais alternatifs pour le coyote, on trouve « prairie wolf » (« loup des prairies »), « brush wolf » (« loup de brousse »), « little wolf » (« petit loup »)[4] et « American jackal » (« chacal américain »)[5]. Le nom anglophone de « cased wolf »[6] provient du fait que la peau du coyote était historiquement écorchée, comme celle du rat musqué, sans ouvrir le ventre pour aplatir la peau, mais retirée comme une chaussette et formant donc un tube (c'est le « case skinning »), alors que la peau du loup était aplatie comme celle du Castor du Canada (c'est l'« open skinning »)[6]. Son nom binomial Canis latrans se traduit « chien aboyeur » en référence aux nombreuses vocalisations qu'il produit[7].

Source Wikipedia

The coyote (Canis latrans) is a species of canine native to North America. It is smaller than its close relative, the wolf, and slightly smaller than the closely related eastern wolf and red wolf. It fills much of the same ecological niche as the golden jackal does in Eurasia. The coyote is larger and more predatory, and was once referred to as the American jackal by a behavioral ecologist. Other historical names for the species include the prairie wolf and the brush wolf.

The coyote is listed as least concern by the International Union for Conservation of Nature, due to its wide distribution and abundance throughout North America. Coyote populations are also abundant southwards through Mexico and into Central America. The species is versatile, able to adapt to and expand into environments modified by humans. It is enlarging its range by moving into urban areas in the eastern U.S. and Canada. The coyote was sighted in eastern Panama (across the Panama Canal from their home range) for the first time in 2013.

The coyote has 19 recognized subspecies. The average male weighs 8 to 20 kg (18 to 44 lb) and the average female 7 to 18 kg (15 to 40 lb). Their fur color is predominantly light gray and red or fulvous interspersed with black and white, though it varies somewhat with geography. It is highly flexible in social organization, living either in a family unit or in loosely knit packs of unrelated individuals. Primarily carnivorous, its diet consists mainly of deer, rabbits, hares, rodents, birds, reptiles, amphibians, fish, and invertebrates, though it may also eat fruits and vegetables on occasion. Its characteristic vocalization is a howl made by solitary individuals. Humans are the coyote's greatest threat, followed by cougars and gray wolves. In spite of this, coyotes sometimes mate with gray, eastern, or red wolves, producing "coywolf" hybrids. In the northeastern regions of North America, the eastern coyote (a larger subspecies, though still smaller than wolves) is the result of various historical and recent matings with various types of wolves. Genetic studies show that most North American wolves contain some level of coyote DNA.

The coyote is a prominent character in Native American folklore, mainly in Aridoamerica, usually depicted as a trickster that alternately assumes the form of an actual coyote or a man. As with other trickster figures, the coyote uses deception and humor to rebel against social conventions. The animal was especially respected in Mesoamerican cosmology as a symbol of military might. After the European colonization of the Americas, it was seen in Anglo-American culture as a cowardly and untrustworthy animal. Unlike wolves, which have undergone an improvement of their public image, attitudes towards the coyote remain largely negative.[citation needed]

Source Wikipedia

Les commentaires pour l'image Coyote

Alle, 08.10.2019 22:15
Pour le moment. Quand tout sera séché, ça sera fini.
MonSitePhotos, 05.10.2019 12:36
Finalement la loi de la nature reprend ses droits.
Alle, 03.10.2019 20:53
Les coyotes s'approchent souvent pres de la populations en Amérique du Nord. Ils ont toujours moins d'espace de vie et ne trouvent plus assez à manger. Ici, ils passent même dans certaines rues, il y a souvent des chats qui sortent de chez eux et se promènes. Alors voilà. Ou ils marchent le long des voies ferées. Au Beaver Lake il y en a un qui a attrapé un petit chien d'une jeune femme. Il était en laisse. Il a arraché le chien avec la laisse et a disparu dans la forêt. Nous avons vu le reste d'une laisse après coup, sur notre promenade sur le chemin. Il a dû sortir ça aprrès avoir avalé le chien et un bout de son collier. Autour de ce petit lac avec les forêts autour, il n'y a pas toujours beaucoup monde, c'est selon les heures de la journée ou si il fait gris, il y en a moins. C'est assez sauvage.
Philippe Chailland, 20.09.2019 23:53
C’est celui qui court après le Road Runner, alias beep beep 😋
Il devait être affamé pour être attiré par ton sandwich.
Il s’approche autant dans les villes ?

1801 images dans 168 catégories.

Les galleries

Animaux(232)
Les animaux sont uniques, ils ne savent pas tricher, ils aiment tout simplement ... respectons les ...
Art(116)
Art de la création, passion de l'art et l'art de le comprendre et d'admirer.
Toutes les constructions humaines et modes de transports.
Nature(1324)
La nature nous entoure et elle nous offre toute sa beauté ses petites merveilles parfois rares ... des chênes aux orchidées, du treffle à la rose ... elle ne ment jamais ...
Le voyage à travers le monde, toutes les régions françaises, tous les coins de la Terre.