Recherche photos - Recherche avancée


MonSitePhotos - 03.08.2016 23:15

Dysfonctionnement de l'Atlas

Dysfonctionnement Atlas


Philippe Chailland, un homme en colère (L'Indépendant)



Une vie de bousillée par une maladie que personne ne reconnait (La Voix du Nord)

La maladie imaginaire et ses effets dévastateurs médicaux et sociaux

Le dysfonctionnement la vertèbre Atlas, une maladie non reconnue par la médecine traditionnelle qui ne considère pas le dysfonctionnement de l’Atlas comme cause possible des troubles.
En général ce dysfonctionnement n’est jamais diagnostiqué, mais il est pourtant la cause dévastatrice sur le plan médical et social, cachant des tas d'autres troubles inexpliqués, qu'aucun examens organiques précis ne peuvent identifier.

Des tas de patients ont entendu de la part de différents médecins, que la cause de leurs souffrances réelles chroniques étaient inconnues et que leurs origines étaient psychosomatiques.
Malgré les descriptions claires et précises lors des multiples consultations, les médecins ignorent que tous ces troubles sont liés au dysfonctionnement de l’Atlas et engendrent des tas d'atroces souffrances physiques et psychologiques !
Les médecins ne cherchent pas et ne fournissent aucun traitement afin de soulager le patient ... sauf des antidépresseurs inutiles vous considérant accessoirement comme un dingue et c'est là que l'enfer commence.


Qu'est ce que l'Atlas

L'atlas est la première vertèbre cervicale, couramment appelée C1.
Elle se nomme ainsi en référence au géant Atlas de la mythologie grecque, qui portait la voûte céleste sur ses épaules, tout comme cette vertèbre portant la crâne.
L'Atlas ne possède pas de corps vertébral mais seulement deux masses latérales unies par un arc ventral et un arc dorsal, mais elle joue un rôle primordial sur la colonne vertébrale. Cette cervicale se comporte de façon mécanique plus comme une partie du crâne, que comme une vertèbre.
Source Wikipedia


Image sante.dz


Image Wikipedia

Qu'est ce qu'un dysfonctionnement de l'Atlas

Un dysfonctionnement de l'Atlas est un mauvais positionnement de la première cervicale ayant des conséquences en cascade sur tout le corps.

Le mécanisme et l'anatomie de la colonne vertébrale peut être comparé à de la mécanique de précision, le moindre désalignement de la cervicale 1 de son logement original anatomique et physiologique, peut avoir des répercussions négatives sur l'ensemble de l'appareil musculaire entier, circulatoire, neurovégétatif (para-sympathique) et des dysfonctionnements à plusieurs endroits du corps.
Le quotidien et la qualité de vie en général est gravement comprise, pouvant se transformer dans le temps en de graves et sérieux problèmes de santé, car le corps n’est plus capable de fonctionner correctement.

Le cerveau communique avec le corps via le système nerveux central qui se ramifie de partout dans l'organisme à travers le foramen à la base du crâne. Un désalignement de l'Atlas, la communication interactive entre le cerveau et le reste du corps est fortement perturbée et entraine des déficits, avec un corps qui ne fonctionne plus correctement et pas à pleine capacité.


Image ATLANTOtec

Une dysfonctionnement de l'Atlas influence directement un déséquilibre du squelette et résulte d'une mauvaise posture.


Image ATLANTOtec

Seule une posture équilibrée peut maintenir une corps sain, en bonne santé et forme durablement.

Les symptômes
  • Vertiges violents
  • Troubles de l'équilibre très handicapants
  • Syndrome de Meunière
  • Céphalée unilatérales violentes
  • Migraines chroniques
  • Nevralgie d'Arnold
  • Rotation de la tête très douloureuse et difficile
  • Douleurs cervicales chroniques
  • Torticolli
  • Névralgie du trijumeau
  • Dysfonctionnement articulation temporo-mandibulaire
  • Problèmes oculaires
  • Trouble de la vision
  • Sinusites chroniques
  • Allergies
  • Asthme
  • Paresthésies dans les membres inférieurs
  • Tendinite chronique
  • Syndrome du canal carpien
  • Contractures musculaires permanentes
  • Douleurs musculaires chroniques
  • Mal au dos
  • Douleurs lombaire
  • Inflammation du nerf sciatique
  • Dysmétrie pelvienne et asymétrie du bassin
  • Douleurs dans les articulations de la hanche
  • Douleurs aux jambes
  • Douleurs aux genoux
  • Douleurs aux pieds
  • Otite récurrente de l'oreille moyenne
  • Tachycardie
  • Hypotension
  • Hypertension
  • Ulcère gastrique
  • Reflux gastrique
  • Diarrhées chroniques
  • Constipations chroniques
  • Côlon irritable
  • Epilepsie

  • Difficulté d'apprentissage
  • Dyslexie

  • Insomnie
  • Fatigue chronique
  • Instabilité

  • Dépression (Un corps qui fonctionne mal durant des années sans en connaitre la raison, ça laisse forcement des traces)

Les solutions

Plusieurs solutions médicales sérieuses sont proposées, je vous les propose en lien externes, témoignage et sites médicaux à découvrir ...


Expérience personnelle

Né d'un accouchement difficile (Acharnement médical déjà à l'époque), mon atlas fut déplacée à mon insu de son logement original anatomique et physiologique, engendrant des symptômes plus ou moins normaux de la vie courante, parfois inexpliqués jusqu'en janvier 2011.
Alors allongé dans mon lit, en tournant la tête sans aucun mouvement brusque à gauche, j'ai ressenti un très violent craquement à la base du crâne.
Ce crac n'a d'abord donné qu'une impressionnante résonance, avec la nette sensation que la tête s'était décrochée de haut de la colonne vertébrale, sans aucune douleur ni sensation.
N'y prêtant guerre attention jusqu'à plusieurs occurrences de violents et douloureux vertiges de quelques minutes, m'obligeant à m'accrocher comme je pouvais, ou m'écroulais sur le sol comme une épave, reprenant mes esprits au bout de quelques minutes, un peu plus fatigué à chaque fois.

Ce n'est que le 9 février 2011 sur le lieu de mon travail qui était nocturne, que j'adorais, qui me permettait de vivre aisément dans une région que j'aimais réellement et surtout épanouie. Je fus foudroyé par de violentes décharges électriques dans tout le corps, je me suis sentis anormalement faible, la vision trouble et le rythme cardiaque très élevé, un nouveau "malaise" de même durée mais bien plus violent que les autres, je me suis à nouveau écroulé ne sachant pratiquement plus bouger et abasourdi par la violence des vertiges et douleurs insoutenables au niveau du cou, comme une gigantesque pince à la base du crâne.

A partir de ce moment là, plus rien n'était pareil, je me sentais très faible et très déstabilisé par ces vertiges permanents faisant rebondir tout ce qui m'entourait par des mouvements incontrôlées des yeux.

L'enfer à commencé à cet instant, cumulant les incompréhensions et rejets médicaux, les erreurs de diagnostic et des évènements liés, m'obligeant à faire des choix contre ma volonté, tout au long des 5 premières années, perdant tout, santé, profession, statu social et la vie s'efface impuissant face à la souffrance et l'incompréhension des rejets sociaux et médicaux.

C'est alors qu'en mars 2016 après avoir été orienté accidentellement d'un médecin à un autre, que je consulte le docteur Lefebvre à Lomme "Posturologue, Ostéopathe, homéopathe", qu'un diagnostic fut posé sur cette pathologie "Dysfonctionnement Atlas Axis, avec cortège de signes cliniques neurovégétatifs".

Je ne développerai pas la suite, le traitement est long, parfois décourageant, depuis le temps que c'est ainsi.
Vient s'ajouter au quotidien le traumatisme subit grâce à certains médecins consultés et autres praticiens, ainsi que certaines pratiques douteuses des services publics et administratifs, un parcourt pénible et humiliant, alors que TOUS les médecins avant le 9 mars 2016 avaient la réponse sous les yeux, avec une simple radio osseuse du rachis cervical datant du 29 mars 2011.

Il n'y a pas un moment de répit, pas une nuit tranquille, chaque mouvement du corps et rotation de la tête est une épreuve, chaque nouvelle journée qui commence est une réelle corvée.

Le temps est relatif, il parait long ou court, c'est une question d'appréciation des moments vécus. On a parfois l'impression que celui ci nous file entre les doigts à une vitesse folle et qu'au contraire il parait interminable... mais dans certains cas il est les deux à la fois, long à cause des moments pénibles et en même temps court à cause de ce temps passé à souffrir inutilement ...

Dans la vie d'un être humain, la souffrance physique est difficile à accepter, surtout quand on ne sait pas pour quelle raison et que l'on est confronté à une véritable incompréhension médicale. Le pire est d'affronter le regard de la vie et du monde qui nous entoure, ne croyant pas au passage à un mal invisible qui ronge et qui épuise toute l'énergie qui se consume comme une bougie.
Alors que les grands mots inutiles raisonnent à l'infini dans la tête, les grands maux déraisonnent sans cesse au point de haïr la vie.

En conclusion, on se rend très vite compte que le plus grand des bonheurs est la santé, que les petites tracas du quotidien sont démesurément infimes comparés à l'épreuve de combattre un mal interminable, s'aggravant chaque jours un peu plus sans en connaitre la cause.
Fatigué par l'indifférence des personnes qui se demandent pourquoi, un jour, je me suis tue, épuisé de ne plus pouvoir écouter d'avantage sans être écouté à mon tour.
La bonne santé donne le sourire, le sourire la joie et la joie l'envie de vivre sans maux, l'essentiel pour apprécier le bonheur tout simplement d'être en bonne santé et d'aimer la vie. Mais va expliquer ça à des gens qui sont hyper concentrés sur leur nombril ou bornés par de fausses idées ou connaissances.

Voici 2 clichés radiographies authentiques et comparatifs "Faits dans le même centre d'imagerie de Bergues", où l'on voit sans être médecin, ou médecin radiologue, clairement le désalignement d'Atlas et d'Axis ... qui s'est enkysté trop longtemps et inutilement, sans avoir la certitude d'en guérir ou même d'en sortir un jour, parce que la médecine traditionnelle est butée, bornée, susceptible et aveugle.

Radiographie du 29 Mars 2011


Radiographie du 7 Décembre 2015


Merci à tous ces grands médecins et professeurs, qui veulent systématiquement avoir le dernier mot, sans rien écouter et essayer de comprendre la réelle souffrance, alors que la réponse était sous leurs yeux "Radio du 29 mars 2011, disponible à chaque consultation", pendant 5 longues années.
Votre savoir et votre expérience ne vous donne pas le droit d'humilier des patients de la sorte, les considérant comme des malades mentaux et démolissant leur vie sans scrupules !

Quelques unes des réactions très scientifiques et médicales très compréhensives ...
  • Il est 6 heures du matin, s'il vous plait ne nous vomissez pas dessus. Médecin urgentiste CH Aix en Provence 9 février 2011
  • Je ne vous connais pas, mais pour moi tout est psychosomatique. Médecin généraliste février 2011
  • Ca vous fera 100 euros monsieur. Chef neurologue CH Aix en Provence mars 2011
  • Tout est dans la tête. Médecin généraliste novembre 2012
  • Mais non, vous n'aurez pas de vertiges, je suis certain ! (Moins de 24 heures après, j'étais en pleine crise). Médecin généraliste 30 janvier 2013
  • Tous semble normal, vous n'avez qu'à aller faire craquer tout ça et ça ira mieux. Médecin urgentiste CHD Dunkerque 31 janvier 2013
  • Moi aussi j'ai les cervicales qui craquent. Médecin généraliste 1er février 2013
  • Les médecines douces, c'est comme l'effet placébo. Médecin généraliste 1er février 2013
  • Plusieurs occurrences de hurlements et humiliations lors des consultations. Médecin généraliste de février 2013 à septembre 2014
  • Vous m'emmerdez avez vos vertiges. Médecin généraliste décembre 2013
  • Qu'est ce que je peux y faire vous faites une dépression et c'est comme ça. Médecin généraliste avril 2014
  • Vos symptômes sont démesurés, je ne veux pas vous prendre en charge. Médecin rhumatologue février 2014
  • Je ne suis pas magicien. Médecin généraliste octobre 2014
  • Vous avez le syndrome subjectif des traumatisés du crâne. Médecin généraliste octobre 2014
  • Tout a déjà été fait, on peut rien faire de plus, vous n'avez qu'à accepter de vivre comme ça ! "Médecin" service social, conseil général Bailleul juillet 2015
  • Séjour en clinique psychiatrique (Sorti 4 jours et demi après à ma demande). Médecin généraliste août 2015
  • Grande humiliation lors d'une consultation, avec un grand professeur neurochirurgien. CHR Lille 12 février 2016
  • Mais vous n'avez pas de réelle maladie ! Médecin généraliste avril 2016
  • Volonté encore de me gaver d'antidépresseurs. Médecin généraliste remplaçante décembre 2016 et janvier 2017






Infos Dysfonctionnement de l'Atlas

Catégorie ArticleCuriosités
Date:03.08.2016 23:15
Hits / Clics:559
Postée par:MonSitePhotos

Les galleries

L'Art est un don, l'apprécier est un don également. Savoir apprécier est un art et l’art sauvera le monde.
Hors du temps, technologies, les choses que l'on nous cache, faits divers, maladies ...
Les animaux sont magiques et magnifiques ... les chats, les insectes, les chevaux, les papillons, les chiens et tous ceux qui croisent mon objectif
La France et ses régions à travers les villes et villages, les forêts et les montagnes, du Nord à la Provence à travers tous les départements.
Les églises et les cathédrales, Les abbayes et les chapelles, les ponts et les viaducs ... les grands édifices et leur splandeur
La nature nous entoure et elle nous offre toute sa beauté ses petites merveilles parfois rares ... des chênes aux orchidées, du treffle à la rose
La musique est le seul langage universel mondial, quel que soit le style tout le monde aime la musique.
Les Orchidées ou Orchidacées (Orchidaceae) forment une grande famille de plantes monocotylédones les plus diversifiées, comptant plus de 25 000 espèces réparties en 850 genres.